Poursuite judiciaire contre le pacte de génocide Allemagne-Namibie

Namibie – Allemagne – Génocide


Un groupe de chefs traditionnels namibiens et un politicien, membre de l'opposition ont intenté une action en justice contre un accord conclu en mai 2021 entre Windhoek et Berlin sur l'indemnisation de ce qui a été présenté comme le premier génocide du 20ème siècle.

L'homme politique Bernadus Swartbooi s'est associé à onze chefs traditionnels des tribus Herero et Nama pour demander une ordonnance déclarant illégale la déclaration conjointe de la Namibie et de l'Allemagne sur le génocide de 1904-1908, car elle ne prévoit pas d'indemnisation directe des descendants des victimes.

Les plaignants souhaitent que l'accord soit conforme à une résolution adoptée en 2006 par le parlement namibien, stipulant que les descendants des victimes doivent négocier directement avec l'Allemagne et recevoir une compensation.

L'action en justice cite le président Hage Geingob, le président du parlement Peter Katjavivi, le procureur général Festus Mbandeka, le gouvernement et le parlement comme défendeurs dans cette affaire.

Selon les estimations, jusqu'à 100 000 Hereros et Namas ont été tués sous la domination allemande pendant le génocide.

Il y a deux ans, l'Allemagne a reconnu pour la première fois qu'elle avait commis un génocide à l'encontre des peuples indigènes Herero et Nama de Namibie entre 1904 et 1908, proposant un programme financier de 1,1 milliard d'euros sur 30 ans pour l'acquisition de terres, la construction de routes ou l'approvisionnement en eau.

Mais certains Namibiens, dont des représentants des tribus Herero et Nama, ont dénoncé un « accord bon marché » comparé aux « 75 milliards d'euros de pensions et d'avantages sociaux versés aux Juifs » par le régime nazi depuis 1949 ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Ils réclament des réparations d'au moins 580 millions de dollars par an versées sur 40 ans.

JN/lb/ac/APA

Dans la même Rubrique
Génocide namibien : l'Onu saisit suite au rejet de Berlin des demandes de réparations
Génocide en Namibie : l'Allemagne rejette les demandes de réparations
L'Allemagne va payer pour son génocide en Namibie