Le Zimbabwe porté à la tête des producteurs africains de diamants

Zimbabwe - Afrique - Diamant


Durant sa présidence, le pays d’Emmerson Mnangagwa compte encourager le partage d’informations entre les Etats membres et œuvrer à la mise en œuvre de stratégies visant à améliorer l'industrie du diamant en Afrique.

À l'issue d'élections organisées la semaine dernière, le Zimbabwe assure désormais la présidence tournante de l'Association africaine des producteurs de diamants (Adpa). Mardi soir, Monica Mutsvangwa, ministre zimbabwéenne de l'Information, a affirmé que ce mandat sera mis à profit pour faire entendre la voix de l'Afrique au plan international.

L'Adpa, créée en novembre 2006, regroupe 13 pays : Afrique du Sud, Angola, Botswana, Cameroun, Centrafrique, Congo, Ghana, Guinée, Namibie, Sierra Leone, Tanzanie, Togo et Zimbabwe.

Cette branche du Conseil africain du diamant, organe suprême de gouvernance du diamant en Afrique, s'emploie à renforcer l'influence des pays africains producteurs de diamants sur le marché mondial à travers des politiques qui favorisent la génération davantage de bénéfices de l'extraction de la pierre précieuse.

JN/fss/id/APA

Dans la même Rubrique
Vaccination Covid : que de doses perdues en Afrique !
Foire commerciale intra-africaine : 42 milliards de dollars de retombées
Focac 2021 : la Chine veut réinventer sa coopération avec l'Afrique
Afrique : les Zones économiques spéciales à l'heure de la Zlecaf
Afrique : la Zlecaf pour briser les chaînes de la dépendance économique