Sport et climat au menu des quotidiens marocains

Maroc-Presse


La qualification des Lions de l'Atlas aux quarts de finale du Mondial-2022 au Qatar et la “diplomatie climatique” sont les principaux sujets traités par les quotidiens marocains parus ce mercredi.

Abordant la qualification des Lions de l'Atlas aux quarts de finale du Mondial-2022 au Qatar, +L'Économiste+ écrit que la sélection de Walid Regragui a lutté jusqu'au bout en nous offrant un spectacle inédit, notant qu'il a accepté le défi et prouvé sa capacité à déployer tous les ingrédients pour pousser sa sélection à se surpasser. Aujourd'hui, avec cette performance, les Lions de l'Atlas ont brisé le plafond de verre qui immobilisait les équipes nationales de plusieurs pays d'Afrique et du monde arabe, capables de rivaliser avec les autres d'Europe et d'Amérique latine, souligne le journal, relevant qu'elles sont désormais libérées psychologiquement pour aller croiser le fer et vaincre ceux qui faisaient trembler les équipes.

Le parcours du Onze national, “c'est aussi la victoire de la compétence, de la détermination, de la fureur de vaincre... de toutes ces valeurs communes pour déployer tout un avenir qui reste encore à construire”, conclut-il.

+Le Matin+ écrit qu'après la Roja en huitièmes de finale, le Maroc retrouvera un autre adversaire en Coupe du monde, Qatar 2022, affronté dans le cadre du groupe B du Mondial 2018 : le Portugal. En effet, les Lusitaniens ont infligé une véritable correction à la Suisse mardi, s'imposant sur le score sans appel de 6-1. Gonçalo Ramos (auteur d'un hat-trick, 17e, 51e et 67e), Pepe (33e), Guerreiro (55e) et Rafael Leão (90+2e) ont concrétisé la nette supériorité des Portugais face à des Suisses complètement égarés. Le Maroc, qui avait perdu sur le plus petit des scores en Russie face au Portugal, aura donc une seconde revanche à prendre, samedi à partir de 16h.

Sur un autre registre, +L'Opinion+ écrit que de par son expérience dans le domaine des énergies renouvelables, et ses objectifs ambitieux de transition énergétique et de neutralité carbone, le Maroc fait figure de leader continental dans ce domaine. Un leadership encore affirmé récemment, par la stratégie du groupe OCP présentée devant SM le Roi Mohammed VI, avec comme principaux objectifs la décarbonation et l'agriculture verte et circulaire, insiste la publication, faisant savoir qu'une session d'échange avec les représentants des pays membres de la Commission Climat du Bassin du Congo et la Commission Climat du Sahel, se tient actuellement à Casablanca.

En termes de défis climatiques et de résilience, le Royaume a une carte importante entre les mains, souligne-t-il, notant que la diplomatie climatique sera un des atouts à faire valoir sur le continent dans les prochaines décennies.

HA/APA

Dans la même Rubrique
Le Maroc pour l'opérationnalisation effective de la ZLECAf
Sénégal : un ancien chef du parquet répond à Ousmane Sonko
Le Maroc et le Bahreïn signent six accords de coopération bilatérale
Au Sénégal, l'Afrique cherche des solutions contre la faim
Divers sujets au menu des quotidiens marocains