Le Mozambique expédie sa première cargaison de gaz naturel vers l'Europe

Mozambique - Gaz - Exportations


Le Mozambique a commencé à exporter du gaz naturel liquéfié (GNL) depuis la province de Cabo Delgado, touchée par le conflit, a annoncé le président Filipe Nyusi dimanche dernier.

Dans un message télévisé, Nyusi a annoncé la première expédition d'exportation de gaz produit dans l'installation flottante de GNL offshore Coral Sul qui est exploitée par la société italienne Eni.

« Aujourd'hui, le Mozambique entre dans les annales de l'histoire mondiale comme l'un des pays exportateurs de GNL », a déclaré M. Nyusi. Il a précisé que le géant pétrolier britannique BP détenait les droits d'achat du gaz.

Cette livraison intervient à un moment où l'Europe cherche d'autres sources de gaz, afin de réduire sa dépendance à l'égard de la Russie. La firme Eni a annoncé dimanche que la première cargaison de GNL produite dans son champ gazier au large des côtes mozambicaines avait quitté l'installation.

L'installation Coral Sul LNG a une capacité de liquéfaction de gaz de 3,4 millions de tonnes métriques par an et est la première installation flottante de GNL jamais déployée dans les eaux profondes du continent africain.

Le Mozambique dispose d'énormes gisements de gaz et, selon les prévisions, le pays pourrait devenir l'un des dix premiers exportateurs mondiaux si toutes les réserves étaient exploitées.

Cependant, la région de Cabo Delgado a été touchée par une insurrection de militants liés à l'Etat islamique, qui a jeté le doute sur la viabilité des sites d'exploration de GNL et bloqué l'exécution d'un certain nombre de projets.

JN/fss/cgd/APA

Dans la même Rubrique
Mozambique : la SADC va prendre des mesures sur le scandale des cadavres brûlés
Kagame à Maputo pour une visite de travail
Le Rwanda et le Mozambique signent un accord d'exemption de visa
Mozambique : près d'un million de réfugiés à cause de la violence jihadiste
Mozambique : Nyusi rempile à la tête du FRELIMO