Mozambique : Nyusi rempile à la tête du FRELIMO

Mozambique – Politique – FRELIMO - Élection


Le président mozambicain Filipe Nyusi rempile à la tête du Front de libération du Mozambique (FRELIMO), le parti au pouvoir au Mozambique, pour un nouveau mandat de cinq ans.

Nyusi n'avait pas d'opposition à ce poste lors du 12ème congrès électif du FRELIMO qui se déroule depuis vendredi dans la ville de Matola, dans la province de Maputo. Il a été plébiscité à la tête du parti politique fondé en 1962 durant la guerre d'indépendance du Mozambique.

Dans son discours d'acceptation, Nyusi a promis de « servir fidèlement le parti FRELIMO et la patrie mozambicaine et d'employer toute mon énergie à la réalisation et à la défense de l'unité et de la cohésion internes ».

Élu en 2014 à la tête du Mozambique et largement réélu en 2019 avec 72% des voix, l'ancien ministre de la Défense a pris le contrôle du FRELIMO depuis 2017. Sa réélection lui confère le droit de diriger le parti jusqu'en 2027, alors que son mandat de président du pays doit se terminer en 2025. En effet, la constitution autorise au maximum deux mandats de cinq ans pour le chef de l'Etat.

Le congrès, auquel participent plus de 2.100 délégués, a débuté le 23 septembre et devrait se terminer mercredi. A l'ordre du jour figure l'élection du comité central du parti, qui sera chargé de choisir le secrétaire général et la commission politique.

JN/fss/cgd/APA

Dans la même Rubrique
Élection de Lula : une aube nouvelle pour les relations entre le Brésil et l'Afrique
Législatives au Lesotho : un nouveau parti en tête du scrutin
Lesotho: jour de vote pour des élections législatives très disputées
Election à la FIF: Drogba porté par la ferveur populaire
Législatives gambiennes : la Cédéao déploie ses observateurs