Ethiopie : expulsion effective des sept fonctionnaires onusiens

Ethiopie - Humanitaire - Diplomatie


Ces travailleurs humanitaires des Nations Unies ont quitté l’Ethiopie qui les accuse d’avoir violé le protocole d’accord qui encadre leurs activités dans le pays.

La menace est mise à exécution. Addis Abeba avait déclaré, jeudi dernier, sept membres du personnel de l'Organisation des Nations Unies personae non grata avant de leur ordonner de s'en aller dans les 72 heures.

L'Ethiopie reproche aux fonctionnaires onusiens « une ingérence dans (ses) affaires intérieures ». A en croire Farhan Haq, le porte-parole des Nations Unies, « ils ont été sortis du pays pour assurer leur sécurité » car la priorité est de permettre au « personnel d'effectuer son travail en toute sécurité ».

A la veille du départ des sept travailleurs humanitaires, le ministère éthiopien des Affaires étrangères a indiqué qu'ils pouvaient être remplacés pour la continuité des activités humanitaires.

L'Ethiopie s'est montrée intransigeante dans cette affaire car elle considère que les personnes sanctionnées ont aidé le Front de libération du peuple du Tigré (TPLF, sigle en anglais) avec notamment la fourniture d'appareils de communication.

MG/abj/lb/id/APA

Dans la même Rubrique
Vaccination Covid : que de doses perdues en Afrique !
Zambia Airways, le nouveau décollage
L'Ethiopie dément avoir attaqué des soldats soudanais
Ethiopie : le TPLF battu à la frontière soudanaise
Ethiopie : Haile Gebreselassie prêt pour le combat au Tigré