L'Afrique du Sud va vendre ses doses d'AstraZeneca à l'UA (ministre)

Afrique du Sud -Coronavirus - Vaccin


L’Afrique du Sud a décidé de vendre et non de partager comme annoncé précédemment son million de doses de vaccin AstraZeneca contre le coronavirus achetées il y a trois semaines à l’Inde à l’Union africaine.

Après avoir abandonné le vaccin d'AstraZeneca, l'Afrique du Sud s'est tournée vers le vaccin Johnson & Johnson pour immuniser sa population, à commencer par ses agents de santé la semaine dernière.

Selon le ministre de la Santé Zweli Mkhize, l'efficacité de 85% du vaccin Johnson & Johnson contre la variante mutante était la mieux adaptée à l'Afrique du Sud dans ses efforts pour contenir le virus qui a tué à ce jour plus de 49.000 personnes depuis son entrée dans le pays en mars 2020.

Mkhize a souligné que le vaccin AstraZeneca avait une efficacité limitée contre les maladies légères et modérées causées par la variante Covid-19 dominante dans ce pays.

« En ce qui concerne la vente du stock d'AstraZeneca à l'UA, je peux confirmer que nous vendons les doses - et non pas en faire don. Par conséquent, il n'y a pas de dépenses inutiles ou inutiles ici », a déclaré Mkhize au Parlement qui voulait en savoir davantage sur ce sujet. « C'est une situation gagnant-gagnant », a-t-il ajouté.

Selon lui, l'Afrique du Sud préférerait que le vaccin Johnson & Johnson fût distribué à d'autres pays de la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC).

« Nous avons en outre proposé que Johnson & Johnson soit déployé préférentiellement dans les régions du sud de l'Afrique, afin que nous puissions rapidement traiter la variante qui prédomine en Afrique du Sud et dans certaines parties de la SADC » a indiqué le ministre.

Avant d'ajouter: « cela dit, nous nous joignons à l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et à la communauté scientifique pour soutenir le déploiement d'AstraZeneca, même dans les régions touchées par des variantes », a déclaré le ministre.

Pretoria a surpris le monde en annonçant qu'elle ne vaccinerait pas ses agents de santé avec le vaccin AstraZeneca inspiré d'Oxford, une semaine seulement après son arrivée en provenance de l'Inde sous les acclamations du président Cyril Ramaphosa, de Mkhize et des ministres du Cabinet venus diriger la cérémonie d'accueil organisée pour le vaccin à l'Aéroport international OR Tambo le 1er février.

NM/jn/fss/cgd/APA

Dans la même Rubrique
Covid-19 en Afrique du Sud : Johnson & Johnson dans la tourmente
AstraZeneca: pas de coagulation sanguine notifiée en Afrique (OMS)
Covid-19 : le Malawi va détruire un lot de vaccins « périmés »
Covid-19 : 13,6 millions de doses de vaccin administrées en Afrique