E-commerce : l'Administrateur de Gainde 2000 plaide pour l'émergence de champions africains

Sénégal - E-Commerce - Digital


Invité du magazine « Comprendre l’Economie » animé par le journaliste Abdou Diaw, l’Administrateur de Gainde 2000, Ibrahima Nour Eddine Diagne, a souligné l’importance pour l’Afrique d’avoir des champions du E-commerce. Ce qui permettra, selon lui, aux acteurs de capter les valeurs ajoutées de ce marché et d’exister économiquement.

« La crise a été un formidable accélérateur du E-commerce ». C'est une certitude pour l'Administrateur de Gainde 2000, Ibrahima Nour Eddine Diagne. Invité du magazine « Comprendre l'Economie », sous le thème « commerce en ligne dans le contexte de la Covid-19 », M. Diagne a souligné durant son intervention la nécessité pour le continent d'avoir un champion africain pour capter les valeurs ajoutées de ce marché.

A l'en croire cela permettra d'éviter d'enrichir les entreprises étrangères au détriment des acteurs locaux. « Lorsque nous ouvrirons nos portes à ceux des autres continents, nous fermerons la porte à nos propres champions. L'Afrique doit inventer son champion du E-commerce parce que si nous ne le faisons pas, ceux des autres continents viendront capturer la valeur ajoutée en Afrique. Nous nous contenterons du prix des produits, laissant échapper la valeur ajoutée », a soutenu l'Administrateur de Gaindé 2000.

Pour lui, cette organisation relève d'un enjeu stratégique, car rappelle-t-il, il est impossible d'exister économiquement et faire exister sa jeunesse et ses entrepreneurs, si on n'a pas de champion. « Si dans 20 ans, nous n'avons pas la capacité de créer des entreprises, nous serons enfermés dans un cercle infernal où nous dépendrons uniquement de l'aide bilatérale et multilatérale pour survivre alors que nous avons les moyens et les compétences pour permettre à nos économies de construire des valeurs ajoutées qui peuvent nous mettre dans un confort, les années à venir », avertit Ibrahima Nour Eddine Diagne.

Estimant que chaque année perdue sans construction stratégique est une année qui ne se rattrape pas, le spécialiste considère que c'est le moment de porter le débat économique sur cette question, pour que chacun d'entre nous fasse en sorte de faire émerger une entreprise sénégalaise pour qu'elle soit plus forte et capable d'en créer d'autres.

CP/APA

Dans la même Rubrique
Sénégal : arrestation d'Ousmane Sonko
Sénégal : arrivée des vaccins AstraZeneca
OMC : Ngozi Okonjo-Iweala déjà à l'épreuve
Ethiopie : réduction des importations de véhicules