Trois soldats maliens tués par un engin explosif

Mali-Sécurité-Drame


Trois soldats du Mali ont trouvé la mort après que leur véhicule a sauté sur un explosif improvisé dans le centre pays, a appris APA ce vendredi de sources militaires.

Les trois membres de Garde nationale, l'un des corps de l'armée malienne, ont trouvé la mort entre Koro et Mondoro, près de la frontière avec le Burkina Faso. Une zone considérée comme un des foyers de la violence au Sahel.

L'attaque attribuée au jihadistes a fait aussi cinq autres blessés dont l'un est dans un état critique, selon des sources militaires.

Les engins explosifs constituent l'une des armes de prédilection des jihadistes contre les forces armées dans la sous-région.

Au cours du mois de janvier, cinq Casques bleus de la mission de l'Onu au Mali (Minusma) ont été tués. Avant eux, cinq autres soldats de la force anti-jihadiste française de l'opération Barkhane ont été victimes de ces engins entre le 28 décembre et le 2 janvier.

CD/APA

Dans la même Rubrique
Mali : annulation des procédures dans l'affaire du « complot contre l'État »
Ethiopie : Washington préoccupé par la situation au Tigré
Nigeria : énième libération d'otages
Maroc : l'inspecteur général des FAR reçoit le vice-président malien