Bah N'daw: « Soumaïla Cissé s'en va à un tournant critique »

Mali - Politique - Nécrologie - Réaction


Le président de la Transition malienne Bah N’daw, s’est dit sous le « choc » après l’annonce de la disparition de Soumaïla Cissé, décédé ce vendredi à la Covid-19 à Paris.

La présidence malienne a rendu hommage à l'opposant malien Soumaïla Cissé. Le président de la Transition évoque une grosse perte à l'heure où le Mali fait face à plusieurs défis. « Soumaila Cissé s'en va à un tournant critique de notre évolution en tant que nation. Nul doute qu'en ce moment, le pays avait encore particulièrement besoin de son expérience et de sa sagesse pour relever les défis de l'heure » regrette-t-il.

A lire aussi : Mali: l'opposant Soumaïla Cissé décède de la Covid-19

Bah N'daw se souvient « d'un homme plus déterminé et plus engagé après sa libération » au cours de l'audience d'octobre dernier avec Soumaila Cissé dans la foulée de sa libération. « Il m'avait laissé l'impression d'un homme encore plus déterminé et engagé pour son pays. Son optimisme était demeuré intact et sa dure détention de plusieurs mois l'avait comme davantage aguerri » se rappelle-t-il.

A lire aussi: Otages au Mali : les dessous d'une libération

En cette douloureuse circonstance, le président de la Transition malienne adresse à son nom et au nom du peuple malien, « ses condoléances les plus émues à la veuve du défunt, ses enfants, ses proches, ses collaborateurs, ainsi qu'à ses nombreux sympathisants au Mali comme à l'extérieur » conclut-il.

CD/APA

Dans la même Rubrique
Sénégal : arrestation d'Ousmane Sonko
RDC : un proche Tshisekedi à la tête du Sénat
Affaire Dillo : Amnesty International pour l'ouverture d'une enquête
Tchad : la tension monte d'un cran à la veille de la présidentielle
Mali : annulation des procédures dans l'affaire du « complot contre l'État »