Burundi: l'ancien président Pierre Buyoya décède de la Covid

Burundi - Politique - Nécrologie


L’ancien haut représentant de l'Union africaine (UA) pour le Mali et le Sahel de 2012 à fin novembre de cette année est mort cette nuit alors qu'il était en train de rejoindre un hôpital parisien, a appris APA

L'état de santé de Pierre Bouyoya, 71 ans, s'était brusquement dégradé ces derniers jours et il a été transféré, dans la nuit, de Bamako (Mali) à Paris (France), par avion médicalisé. Mais il s'est éteint lors de son arrivée en France dans l'ambulance qui l'amenait dans un hôpital parisien pour des soins .

L'ancien président de 1987 à 1993 et de 1996 à 2003 avait contracté le coronavirus alors qu'il se trouvait dans la capitale malienne où il était hospitalisé depuis une semaine et placé sous respirateur artificiel.

Il y a de cela trois semaines, Pierre Bouyoya avait démissionné de son poste de haut représentant de l'Union africaine après avoir été condamné à la prison à perpétuité dans un procès qui s'est tenu en son absence au Burundi. Il était accusé d'avoir fomenté l'assassinat, en 1993, de son prédécesseur Melchior Ndadaye.

Pierre Bouyoya avait dénoncé « un procès politique mené de manière scandaleuse » et avait démissionné fin novembre de son rôle d'envoyé spécial de l'UA pour « laver [son] honneur ».

ARD/cgd/APA

Dans la même Rubrique
Sénégal : arrestation d'Ousmane Sonko
RDC : un proche Tshisekedi à la tête du Sénat
Affaire Dillo : Amnesty International pour l'ouverture d'une enquête
Tchad : la tension monte d'un cran à la veille de la présidentielle
Mali : annulation des procédures dans l'affaire du « complot contre l'État »