Burkina: deuil national après la mort de 43 civils dans des attaques

Burkina Faso-Société-Deuil


Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a décrété, lundi, un deuil national de 48 heures, suite à la mort de 43 civils dans des attaques, la veille dans les villages de Dinguila et Barga, localités situées, au nord du Burkina Faso.

Selon le décret présidentiel parvenu à APA, le deuil national doit être observé sur toute l'étendue du territoire national du mardi 10 mars 2020 à 00 heure au mercredi 11 mars 2020 à 24 heures, en mémoire des victimes des attaques perpétrées par des individus armés non identifiés.

«Durant cette période, les drapeaux sont mis en berne sur tous les édifices publics et dans les représentations du Burkina Faso à l'étranger», précise le décret.

Le même document informe que la réjouissance populaire et les manifestations à caractère récréatif sont interdites.

Selon un communiqué gouvernemental signé par le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Remis Fulgance Dandjinou, l'attaque a également fait six blessés, actuellement pris en charge au Centre hospitalier régional d'Ouahigouya (capitale de la région du Nord).

Depuis plus de quatre ans, le Burkina Faso est confronté aux multiples attaques terroristes, occasionnant de nombreuses victimes au sein des populations civiles et des Forces de défenses et de sécurité (FDS).

ALK/te/APA

Dans la même Rubrique
Un salon pour "réinventer" l'amour et la séduction annoncé à Abidjan
Lancement du contrat sécurisé de bail à usage d'habitation en Côte d'Ivoire
La société civile ivoirienne en conclave à Abidjan pour faire son bilan
Perturbation du service d'eau potable à Cocody Riviera, dans l'Est d'Abidjan, jeudi
Côte d'Ivoire: deux morts dans un accident de la circulation sur l'autoroute du nord