Droits des femmes: Ivanka Trump loue l'exemple du Maroc

Maroc-USA-Femmes-Droits


Ivanka Trump, la fille et conseillère du président des Etats-Unis, a salué les réformes entreprises par plusieurs pays, en particulier le Maroc, pour garantir les droits des femmes.

« Les avancées les plus marquantes de la première année d'existence du W-GDP (Initiative pour le Développement et la Prospérité des Femmes dans le Monde) reviennent aux gouvernements de la Côte d'Ivoire et du Maroc, qui ont chacun introduit des amendements à des lois pour promouvoir l'autonomisation économique des femmes et rétablir les droits fonciers et de propriété des femmes », s'est félicitée Ivanka Trump.

La fille du président américain Donald Trump s'exprimait à Dubaï (Émirats arabes unis) lors de la session d'ouverture du Forum mondial des femmes dont les travaux ont commencé dimanche dernier.

Ce cadre d'échanges devra permettre entre autres l'établissement de partenariats internationaux capables de renforcer la contribution positive des femmes dans le processus de développement mondial et des moyens d'accroître la participation sociale et économique de ces dernières, en particulier dans le secteur de l'entrepreneuriat.

En outre, Ivanka Trump a souligné que le Royaume du Maroc est parvenu, ces dernières années, « à introduire d'importantes réformes législatives qui servent les intérêts des femmes et augmentent leur niveau d'autonomisation ».

L'Initiative pour le Développement et la Prospérité des Femmes dans le Monde est un projet de l'administration Trump. Son objectif est de renforcer les efforts d'autonomisation économique des femmes dans le monde entier.

Ce programme s'articule autour de trois axes principaux : fournir une formation professionnelle aux femmes, leur donner les moyens de réussir en tant qu'entrepreneurs et briser les obstacles qui entravent leur participation à l'économie.

Dans son allocution, la fille de Donald Trump s'est réjouie des efforts de cinq autres pays du monde arabe en faveur de l'autonomisation des femmes. Il s'agit des Émirats arabes unis, de l'Arabie saoudite, du Bahreïn, de la Jordanie et de la Tunisie.

Il ressort du rapport W-GDP 2019-2020, publié par la Banque Mondiale, qu'Ivanka Trump et Sean Cairncross, le Président Directeur Général du Millennium Challenge Corporation (MCC) se sont rendus, en novembre dernier, au Maroc.

Au cours de leur visite, ils ont échangé avec le gouvernement et des responsables locaux sur la manière d'aider à renforcer l'autonomisation économique des femmes, en consolidant notamment l'accès au foncier.

De son côté, le Maroc a fait part à la délégation américaine de la mise en œuvre d'une réforme législative consistant à réviser la structure et l'administration des terres communales, y compris pour les femmes. Ivanka Trump a ainsi salué ces réformes « importantes et audacieuses » impulsées par le Roi Mohammed VI.

ID/cgd/APA

Dans la même Rubrique
Maroc : les délégations libyennes s'accordent à former des équipes de travail chargées des nominations aux postes de souveraineté
Santé et social au menu des quotidiens et hebdomadaires marocains
Maroc/Covid-19 : La campagne de vaccination démarre la semaine prochaine
CHAN-2021 : Le Maroc concède le nul face au Rwanda (0-0)
Le Maroc réceptionne une première livraison du vaccin anti-Covid (ministère)