La BM met en garde le Ghana contre l'accroissement de sa dette

Ghana - Economie - Dette


Le Directeur national de la Banque mondiale au Ghana, Frank Laporte, a exhorté le gouvernement d’Accra à être attentif au taux auquel il s’endette auprès de la communauté internationale, a rapporté APA lundi de sources locales.

Selon la radio Joy FM, M. Laporte a qualifié de "risque de surendettement modéré à élevé", la situation de la dette du Ghana, exprimant sa confiance au ministre des Finances, Ken Ofori-Atta et son équipe, qui en ont été pleinement informés.

Frank Laporte a déclaré que l'emprunt n'est pas toujours une mauvaise chose mais qu'il doit se faire "aux bonnes conditions ; le plus favorablement possible et dans la bonne quantité et de la bonne manière."

Il s'exprimait lors d'une visite de courtoisie au président du Parlement, le professeur Mike Oquaye, qui, de son côté, a mis en garde la Banque mondiale contre l'utilisation de l'aide pour faire pression sur les pays en développement afin qu'ils acceptent des tendances telles que l'homosexualité.

Joy News a rapporté lundi qu'en réponse, le Directeur pays de la Banque mondiale a déclaré que tant que le pays ne dépassera pas les limites (dans ses relations avec les homosexuels), il n'y aurait pas de problèmes".

Le Seychellois Frank Laporte est le Directeur national de la Banque mondiale pour le Ghana, le Liberia et la Sierra Leone depuis le 1er juillet 2019.

Cet ancien ministre des Finances a également été Directeur pays pour le Benin, le Burkina, la Côte d'Ivoire et le Togo.

DAP/as/fss/cgd/APA

Dans la même Rubrique
Sénégal : Hausse du PIB en CVS
Made in Sénégal : plaidoyer pour un renforcement de l'environnement de promotion de la qualité
Ethiopian Airlines reprend ses vols à destination du Tigré
Ghana : Mahama conteste la réélection d'Akufo, félicité par des pairs
Covid-19 : une politique de visas plus ouverte peut favoriser la relance de l'économie africaine (rapport)