Macky Sall «solidaire» aux pays endeuillés par le terrorisme

Sénégal-Politique-Vœux


Le président sénégalais Macky Sall a fait part, mardi soir à Dakar, de sa pensée particulière aux pays de la sous-région « durement éprouvés par le deuil et l’angoisse d’attaques terroristes meurtrières », avant de leur renouveler ses sentiments « de solidarité et de compassion ».

« Alors que nous passons paisiblement la fin de l'année, d'autres peuples n'ont pas cette chance. Je pense, en particulier, à nos frères et sœurs de pays de la sous-région durement éprouvés par le deuil et l'angoisse d'attaques terroristes meurtrières », a souligné le chef de l'Etat dans son discours de fin d'année à la nation sénégalaise.

« En votre nom et au mien propre, je leur renouvelle nos sentiments fraternels de solidarité et de compassion », a-t-il indiqué.

L'année 2019 fut très meurtrière au Sahel et dans les régions du Lac Tchad en raison de la multiplication des attaques des groupes terroristes, dont le plus éminent est la secte nigériane Boko Haram.

Le Burkina Faso, le Mali, le Niger et le Tchad, quatre des cinq membres de l'organisation G5 Sahel (dont la Mauritanie), ont été les pays les plus endeuillés au cours de la défunte année par les assauts jihadistes qui touchaient autant les civils que les militaires.

Par ailleurs, « la violence qui secoue le monde doit constamment nous rappeler la chance que nous avons de vivre en paix, et la responsabilité qui nous incombe de la préserver », a ajouté Macky Sall.

« Nous en sommes à la fois les héritiers et les gardiens ; parce que cette paix est un legs que nous ont laissé les générations passées ; un legs qu'il nous faut entretenir et transmettre aux générations futures », a appelé le président sénégalais.

ODL/te/APA

Dans la même Rubrique
Le coronavirus s'offre la Une de la presse sénégalaise
Maroc : les délégations libyennes s'accordent à former des équipes de travail chargées des nominations aux postes de souveraineté
La presse sénégalaise épluche la gestion des fonds contre l'émigration clandestine
Bédié accorde une audience à KKB suite à une "demande" de Macky Sall
La presse sénégalaise à fond sur l'affaire Diary Sow