à l'instant

    Sénégal-Politique-Limogeage-Réaction

    Sénégal : un proche de Macky Sall regrette les propos à l’origine de son limogeage

    APA – Dakar (Sénégal) –

    Abdoulaye Ndour, débarqué récemment de ses fonctions directeur des moyens généraux (DMG) de la présidence de la République, a fait part, dans un communiqué reçu mercredi à APA, de ses regrets d’avoir tenu des propos et jugements sur la liberté d’expression dans l’administration qui lui ont valu son limogeage.

    « Aux corporations et cadres affectés par mon propos, qu’ils trouvent ici mes profonds regrets. Qu’ils soient également convaincus que la perte du mot juste, tue souvent, une intention aussi sincère et généreuse, soit-elle », a notamment indiqué M. Ndour.

    Membre fondateur du parti au pouvoir et responsable de l’APR à Yoff (Dakar), il a qualifié sa sortie « d’erreur de communication et de faute administrative». Insistant sur son « erreur », M. Ndour a reconnu que son statut de membre du cabinet du chef suprême des armées et de Directeur des moyens généraux (DMG) lui interdit de se prononcer publiquement sur une thématique qui ne devrait point être la sienne.

    Abdoulaye Ndour avait déclaré sur les ondes de la Radio futurs médias (privée) que « l’armée est devenue aujourd’hui le milieu le plus politisé. Le soldat se sent comme un simple citoyen qui doit dire ce qu’il pense (…) 2012 a montré qu’on peut ne pas être un fils de… et parvenir à la magistrature suprême ».

    Il réagissait suite à une sortie publique du capitaine Mamadou Dièye qui, dénonçant des pratiques «peu catholiques» au sein de l’armée, a fait part de sa résolution de quitter celle-ci pour s’investir dans le champ politique et « créer un fondement qui va permettre à ce pays (Sénégal) de décoller.»


    ARD/cat/APA

    Réagir à cet article