à l'instant

    Côte d'Ivoire-Élections

    Côte d'Ivoire : la Cour suprême annule les municipales dans 4 localités

    APA-Abidjan (Côte d'Ivoire)

    Les élections municipales du 13 octobre dernier ont été annulées dans quatre localités du pays dont Grand-Bassam, une ville balnéaire située à 40 kilomètres au Sud-Est d'Abidjan.

    Ce scrutin sera repris dans un délai de trois mois dans les localités de Bingerville (banlieue Est d'Abidjan), Rubino (Sud ivoirien), Boko (Nord ivoirien) et Grand-Bassam (Sud d’Abidjan), a décidé la Chambre administrative de la Cour suprême ivoirienne au terme de sa délibération, vendredi.

    «  La Cour déclare que la requête de M. Ezaley Georges Philippe est recevable et partiellement fondée. L'élection des conseillers municipaux de la circonscription de Grand-Bassam est annulée. Il est ordonné l'organisation de nouvelles élections dans un délai de trois mois», a décidé la chambre administrative de la Cour suprême lors d'une audience relative au contentieux des élections municipales et régionales couplées du 13 octobre dernier.

     A Grand-Bassam, le maire sortant Georges Philippe Ezaley, candidat du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI-RDA, ex-Parti unique) était face à Moïse Jean Louis Moulot, candidat du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix ( RHDP, Coalition au pouvoir) qui avait été déclaré élu par la Commission électorale indépendante ( CEI).

     Hormis Grand-Bassam, la juridiction a prononcé également l'annulation de ce scrutin dans trois autres communes au cours de cette audience. Il s'agit  de Bingerville (banlieue Est d'Abidjan), Rubino (Sud ivoirien) et Boko (Nord ivoirien).

    La Cour suprême a ainsi statué lors de cette audience sur une cinquantaine de recours des élections municipales et régionales du 13 octobre dernier marquant la fin du contentieux électoral de ces élections.

    «L'audience est levée. Ainsi se termine les audiences relatives au contentieux électoral », a conclu le juge administratif.  La Chambre administrative de la Cour suprême a statué sur une centaine de plaintes.

    La semaine dernière, la Chambre administrative de la Cour suprême avait déjà décidé de la reprise des municipales à Port-Bouët (commune au Sud d’Abidjan), Lakota (Centre-Ouest) et des régionales dans le Lôh-Djiboua  (Divo) et dans le Guémon (Duékoué) .

    Les municipales et régionales couplées ivoiriennes se sont tenues le 13 octobre dernier où le RHDP regroupant les parti membres de la coalition au pouvoir est arrivée en tête selon les résultats provisoires avec 18 sièges pour les régionales (60% des conseils régionaux) et 92 sièges pour les municipales (46%).

    LB/ls/APA

    Réagir à cet article