à l'instant

    Congo-Presse-Revue

    Coopération, politique, justice et sécurité au menu des journaux congolais

    APA-Brazzaville (Congo) -

    La Chine qui promet d’aider le Congo à surmonter sa crise économique, l’opposition congolaise en pleine structuration, la session criminelle de la Cour d’appel de Brazzaville dont deux calibres manquent encore à l’appel et le ramassage des armes dans le département du pool (sud-Congo) sont les principaux sujets traités ce jeudi par la presse congolaise.

    « Coopération :la Chine promet d’aider le Congo à surmonter la crise économique », titre le quotidien Les Dépêches de Brazzaville avant
    d’écrire : « au cours de son séjour de travail, du 11 au 13 juin, le président du Comité national de la conférence consultative politique du peuple chinois, Wang Yang, a assuré les autorités congolaises de la disponibilité de son pays à aider le Congo à surmonter la crise économique qu’il traverse actuellement. »

    Le même quotidien s’intéresse et, sous le titre « L’opposition congolaise annonce sa sortie officielle pour le 23 juin », il affirme que « le chef de l’opposition congolaise, Pascal Tsaty Mabiala, a donné cette information, hier à Brazzaville,au cours d’une réunion avec les présidents des partis politiques. »

    « Session criminelle :deux gros calibres manquent encore à l’appel :André Okombi Salissa et Frédéric Bintsamou(Pasteur Ntumi) », titre sur un tout autre sujet La Semaine africaine, selon qui « après les procès des généraux Jean Marie Michel Mokoko, Norbert Dabira et de Me Jean Martin Mbemba, condamnés tous par la Cour d’appel siégeant en session criminelle à des peines d’emprisonnement ferme, un autre dignitaire qui fut proche du président congolais avant de basculer dans l’opposition radicale, André Okombi Salissa, attend toujours d’être jugé ».

    Ce dernier et  Frédéric Bintsamou alias ‘’Pasteur Ntumi’’, sont poursuivis pour « atteinte à la sûreté intérieure de l’Etat et détention illégale d’armes et munitions de guerre », renseigne l’hebdomadaire.

    La Griffe, elle, parle de la sécurité dans le département du pool en se demandant si le « ramassage des armes » qui doit s’y faire ne va pas « compromettre la paix » au Congo.

    Quoi qu’il soit, souligne La Griffe, « Le gouvernement veut procéder au ramassage des armes de guerre avant la levée du mandat d’arrêt contre le Pasteur Ntumi (Frédéric Bintsamou) ce que refusent les partisans de ce dernier ».


    LCM/cat/APA

    Réagir à cet article