à l'instant

    Sénégal-Politique

    Serigne Cheikh Mbackè nommé président du Groupe parlementaire du PDS

    APA – Dakar (Sénégal) Par Oumar Dembélé -

    Le Groupe parlementaire « Liberté et Démocratie », bâti autour des 18 députés du Parti démocratique sénégalais (PDS, opposition) de l’ex-président Abdoulaye Wade et de ses alliés, s’est doté d’un nouveau groupe d’élus, placé désormais sous la présidence de Serigne Cheikh Mbacké alias Cheikh Bara Dolly Mbacké.

    « Pour la session ordinaire 2018/2019 de l’Assemblée nationale (ouverte ce vendredi), nous avons désigné : Serigne Cheikh Mbacké, Président du Groupe ; Mamadou Diop, Vice-Président du Groupe; Papa Diop, Vice-Président de l’Assemblée Nationale et Mamadou Lamine Diallo, Président de Commission », écrit dans un communiqué reçu vendredi à APA le Groupe parlementaire Liberté et Démocratie.

    Cette entité parlementaire entérine ainsi une volonté du secrétaire général national du PDS, Abdoulaye Wade, de retirer la présidence du groupe à Madické Niang, coupable à ses yeux d’avoir émis l’idée d’une alternative à la candidature de Karim Wade à la présidentielle de 2019.

    « Bien que la jurisprudence ne soit jamais démentie sur le traitement à infliger aux députés qui quittent délibérément le parti ou en sont exclus, le Secrétaire Général National du PDS va demander au Parti de laisser à Madické Niang son poste de député, comme il l’avait fait pour Iba der Thiam parce qu’il était une personnalité, mais qu’on lui retire la présidence du Groupe parlementaire », écrit dans un communiqué Me Wade pour qui la candidature à la présidentielle est «téléguidée » par l’actuel président, Macky Sall.

    En réaction, l’ancien ministre des Affaires étrangères a dit qu’il n’agissait que pour le bien du parti. Car il est inconcevable pour lui, comme beaucoup de ses souteneurs, que le PDS ne puisse pas présenter de candidat dans l’éventualité d’une invalidation de l’inscription sur les listes électorales de Karim Wade, à cause de la condamnation de ce dernier par la CREI dans l’affaire de la traque des biens mal acquis.

    Dans tous les cas, certains observateurs interprètent la nomination du nouveau président du Groupe parlementaire Liberté et Démocratie, Serigne Cheikh Mbacké, plus connu sous le nom de Cheikh Bara Doly Mbacké, comme une tentative de Wade de jouer sur l’électorat de Touba, la populeuse cité religieuse des mourides, une confrérie à laquelle appartient Madické Niang.

    D’autres observateurs critiquent ce choix de Wade, au motif que le descendant du fondateur de la confrérie mouride sur lequel il a jeté son dévolu n’est pas bien loti dans la langue de Molière.

    Pour sa part, le Groupe parlementaire Liberté et Démocratie a en même temps désigné Toussaint Manga, ancien leader des jeunes du PDS, comme son « Porte-Parole », même si, souligne-t-il, pareil poste n’existe pas dans « le règlement intérieur actuel de l’Assemblée».

    « Forts de nos 18 membres, nous avons décidé d’innover à l’image des grandes démocraties », a justifié le groupe parlementaire de l’opposition sénégalaise.


    ODL/cat/APA

    Réagir à cet article