à l'instant

    Sénégal-Social

    Sénégal : 20 départements dans 6 régions touchées par l’insécurité alimentaire en 2016

    APA-Dakar (Sénégal)

    Environ 20 pour cent des ménages sénégalais étaient affectés par une insécurité alimentaire en 2016, a révélé Mme Camara Guélo Seck, du secrétariat exécutif du conseil national de la sécurité alimentaire (SECNSA), lors d’un atelier de validation du programme national d’amélioration de la sécurité alimentaire, tenu ce jeudi, à Dakar.

    Citant une enquête réalisée par la stratégie nationale de la sécurité alimentaire et de la résilience, (SNSAR), avec le comité technique nationale du système d’alerte précoce, Mme Seck a ajouté que 20 départements dans 6 régions du Sénégal, dont Kédougou, Kolda, Tambacounda (Est), Ziguinchor (Sud) Matam et Podor (Nord) sont les zones les plus affectées par l’insécurité alimentaire l’an dernier.

    « Les enquêtes ont révélé que les zones rurales sont les plus touchées. En 2013, 13 pour cent et 23 pour cent en 2016 des ménages affectés se trouvaient dans les zones rurales », a ajouté Mme Camara Guélo Seck.

     « Le Sénégal n’est pas encore dans la zone rouge comparativement à d’autres pays. Ce sont 6 départements qui sont en situation d’insécurité alimentaire. Au mois de Mai dernier, un plan d’urgence a été mis en place lors d’un conseil ministériel, pour venir en aide aux zones touchées », a déclaré le directeur exécutif du conseil national de la sécurité alimentaire, Jean Pierre Senghor.

    « C’est dans ce cadre que nos équipes sont sur le terrain pour visiter des familles en situation difficile pour pouvoir leur venir en aide. Avant que la situation ne soit critique, et qu’ils puissent devenir autonomes », a ajouté M. Senghor.             

    « L’insécurité alimentaire est un domaine qui concerne plusieurs ministères. Et ce sont plus de 200 projets qui sont en cours et qui vont couter près de 1700milliards de FCFA. Pour mettre en place des remparts à cette situation d’insécurité alimentaire et se retrouver dans les plans d’urgence. Il reste à mobiliser la somme d’un peu plus de 630 milliards FCFA pour les 5 années à venir », a expliqué, Jean Pierre Senghor.

    Le Programme national d’appui à la sécurité alimentaire 2018-2022 (PNSAR), est planifié pour mettre en œuvre la stratégie nationale de la sécurité alimentaire et de résilience (SNSAR).

    Il a notamment pour objectif d’améliorer durablement la sécurité alimentaire et nutritionnelle des ménages les plus vulnérables, ainsi que leurs capacités de résiliences d’ici à 2022, selon le document PNSAR2018-2022.

     « La validation politique du document se fera avant la fin du mois d’octobre a assuré Jean Pierre Senghor.

    AKD/of/APA

    Réagir à cet article