à l'instant

    Sénégal-Presse-Revue

    Politique et faits de société au menu de la presse sénégalaise

    APA-Dakar (Sénégal) Par Oumar Dembélé

    Les quotidiens sénégalais parvenus vendredi à APA reviennent sur le renouvellement du bureau du groupe parlementaire du Parti démocratique sénégalais (PDS, opposition) à l’Assemblée nationale et sur l’insécurité constatée actuellement dans la capitale sénégalaise.

    « Contrôle des députés PDS de Touba : Wade isole Madické », titre Le Quotidien, affirmant que Cheikh Mbacké a été « désigné » nouveau président du Groupe Liberté et Démocratie en remplacement de Me Madické Niang, en brouille ces derniers temps avec l’ex-président Abdoulaye Wade sur une alternative au choix du candidat du PDS, Karim Wade, à la présidentielle de 2019.


    Walfadjri Quotidien affirme que « Wade confie les clés à Cheikh Bara Doly Mbacké » qui, comme pour trancher, précise dans Le Quotidien que « Madické est un ami, Karim est mon candidat ».


    En intronisant ce petit-fils du fondateur de la confrérie mouride, « Wade joue à Touba », cette populeuse ville religieuse du centre du pays d’où est originaire le nouveau président du groupe parlementaire Liberté et Démocratie.


    Pendant ce temps, Sud Quotidien note que « l’APR (parti présidentiel) joue ses +primaires+ », avec son « positionnement pour les locales de 2019 par le biais de la campagne du parrainage ».


    Sur la sécurité urbaine du pays, le ministre de l’Intérieur a déclaré dans Le Soleil que « la lutte contre l’insécurité va être renforcée », avec deux nouveaux commissariats prévus dans la banlieue.


    Le quotidien national informe par ailleurs qu’une « bande de quinze malfrats opérant sur l’autoroute (a été) démantelée », là où Vox Populi rapporte qu’un agent de santé syndiqué a été « poignardé à Keur Massar (banlieue dakaroise) ». Il a été atteint à l’abdomen vers 22 heures pendant qu’il rentrait chez lui après le travail.


    Sur la mort du douanier Cheikhou Sakho dans la même localité, L’AS informe que « la Douane porte plainte et se constitue partie civile ».


    Libération revient sur le meurtre de Mariama Sagna du parti Pastef et souligne que « la maman d’un des tueurs est dans le coup ».



    ODL/te/APA

    Réagir à cet article