à l'instant

    • Congo : deux mois de délestage à Brazzaville et Pointe-Noire

      APA-Brazzaville (Congo) De notre correspondant : Léon Charles Moukouri - — Brazzaville et Pointe-Noire, les deux plus grandes villes du Congo, subiront, du 21 octobre au 5 décembre 2018, des délestages accentués pour cause de travaux dans la Centrale à ga...

    • Cameroun : imbroglio dans le projet de reprise de la BICEC par le...

      APA-Yaoundé (Cameroun) De notre correspondant : Félix Cyriaque Ebolé Bola - — Le tribunal de première instance de Douala, la métropole économique du Cameroun, statuera jeudi sur le recours en annulation, introduit par un groupe de nationaux, de la reprise de...

    • Gabon : un budget 2806,9 milliards de FCFA prévu pour 2019

      APA – Libreville (Gabon) De notre correspondant : Isaac Mackanga – — Le gouvernement gabonais prévoit pour l’exercice 2019 un budget d’un montant de 2806,9 milliards de FCFA, contre 2918,5 milliards de FCFA pour l’année en cours, soit une baisse de...

    Maroc-OCP-Environnement

    Maroc : OCP met en place le système Sulfacid, un investissement écologique pour réduire les émissions de gaz

    APA-Rabat (Maroc)

    Le Groupe OCP a mis en place le système SULFACID au niveau de ses plateformes industrielles de Jorf Lasfar et de Safi, une solution innovante pour réduire l’empreinte environnementale et favoriser une réduction importante des émissions de dioxyde de soufre – SO2-, a annoncé lundi le groupe.

    L’implémentation de la technologie SULFACID au niveau de 2 lignes de production d’acide sulfurique a démarré à Jorf Lasfar, indique un communiqué du groupe, ajoutant que le déploiement de cette technologie est également en phase de construction au niveau du site de Safi.

    Ce nouveau système, qu’on peut qualifier de première dans l’industrie de fabrication d’acide sulfurique, a nécessité un investissement de près vde 52 millions d’euros (550 millions de DH) pour les deux plateformes industrielles du Groupe OCP.

    La technologie SULFACID  marque un tournant historique en termes de réduction des émissions de gaz de l’ordre 98%. Le programme SULFACID entre dans le cadre de la concrétisation de l’ambition
    de leadership environnemental et d’économie circulaire du Groupe OCP. D’autres innovations et projets d’excellence environnementaux sont prévus.

    Selon le Groupe, cette prouesse technologique est le fruit d’un partenariat entre le Groupe OCP et le
    fournisseur de la technologie, une multinationale experte dans le domaine de traitement des rejets gazeux. Ce partenariat a été renforcé par l’expertise des équipes OCP en matière de production d’acide sulfurique.

    La solution SULFACID est une technologie adaptée au procédé de fabrication d’acide sulfurique, une première à l’échelle mondiale. En effet, il s’agit d’une incorporation d’un système de lavage des gaz supplémentaire, conçu pour abattre le gaz SO2.

    Le système récupère les gaz rejetés par l’unité de contact et les convertit en Acide sulfurique (H2SO4), réutilisé dans la chaine de production, dans une logique d’économie circulaire.

    Ce système marque un tournant historique en termes de réduction des émissions de ce gaz en passant de valeurs de l’ordre de 600 ppm à des valeurs inférieures à 15 ppm (soit une réduction de 98%).

    Partant des responsabilités que lui confère sa position de leader mondial, OCP nourrit une double ambition : répondre de manière décisive aux besoins de l’agriculture mondiale et assurer la protection de l’environnement. Le Groupe, conscient que le développement durable offre de nouvelles opportunités à l’industrie du phosphate, a fait le choix d’intégrer les enjeux environnementaux à tous les niveaux de son activité.

    Pour rappel, le Groupe OCP est le plus grand producteur de phosphate au monde et l’un des principaux producteurs mondiaux d’engrais. Il bénéficie de près d’un siècle d’expertise et dispose d’un accès exclusif aux réserves de phosphates du Maroc, les plus grandes réserves du monde selon USGS.

    Le Groupe est également un producteur « leading low-cost » de roche de phosphate et constitue un acteur incontournable à travers toute la chaîne de valeur du phosphate. Le Groupe, dont les effectifs s’élèvent à plus de 21.000 employés, contribue au développement régional par le biais de ses opérations minières et d’engrais, et à travers son programme de développement durable.

    HA/APA

    Réagir à cet article