à l'instant

    Maroc-Social -Mutualité

    Maroc : La MGPAP lance une nouvelle gamme de prestations

    APA-Rabat (Maroc)

    La Mutuelle Générale du Personnel des Administrations Publiques – Maroc – procédera (MGPAP) à partir du 1er novembre 2018 au lancement d’une nouvelle gamme de services de santé complémentaires pour ses adhérents et leurs ayant-droits.

    Selon le Président du Conseil d’Administration de la MGPAP, Abdelmoula Abdelmoumni, ces services s'inscrivent en réponse aux demandes manifestées par les adhérents de la MGPAP par lesquelles ils ont fait état des difficultés rencontrées pour  accéder aux services de santé dans les différentes régions du Royaume.

    Après avoir mené une étude sur les services dispensés et l’examen des coûts par rapport aux offres disponibles et les prestations qui peuvent être dispensées sans pour autant avoir recours à une retenue supplémentaire sur les salaires des adhérents et de leurs ayant-droits, il a été décidé de fournir cette nouvelle gamme de services de façon gratuite, a fait savoir M. Abdelmoumni lors d’une conférence de presse tenue, lundi à Rabat, pour jeter la lumière sur ces nouvelles prestations.

    Ce nouveau bouquet de services vise à promouvoir une justice spatiale entre l’ensemble des bénéficiaires des prestations de la MGPAP, et à améliorer et à diversifier les services de santé fournis aux adhérents et à leurs ayant-droits, a-t-il relevé.

    Cette nouvelle gamme de services se propose de fournir un service de transport gratuit en ambulance (normal ou équipé en matériel médical) pour les cas d'urgence dans tout lieu où la personne concernée ou ses ayant-droits sont situés, et ce sur l’ensemble du territoire national et un service permettant au médecin de se rendre au lieu de résidence de l’adhérent sur l’ensemble du territoire national.

    Il s’agit également de réserver un lit à l'unité hospitalière la plus proche de l’adhérent sans qu'il soit nécessaire pour lui de fournir une garantie financière pour être admis dans cette structure médicale.

    Aussi et dans le cadre des missions de solidarité et d’entraide dévolues à la MGPAP, ces nouvelles prestations consistent à octroyer une prime forfaitaire de naissance de 300 DH et à accorder une prime de 6.000 DH en cas de décès de l’adhérent qui s’ajoute aux montants versés par la MGPAP au titre du fonds complémentaire de décès.

    La MGPAP accordera également une somme de 2.000 DH en cas de décès du conjoint, qui s’ajoute aux montants versés par la MGPAP au titre du fonds complémentaire de décès. A cela s’ajoute un service de transport funéraire dans toutes les régions du Royaume quelle qu’en soit la distance entre le lieu du décès et celui de sépulture, outre la facilitation des procédures et des formalités administratives relatives aux décès.

    Pour rappel, la MGPAP est considérée comme la plus grande structure mutualiste au Maroc avec plus de 435.000 adhérents et 1,5 million de bénéficiaires.

    Locomotive mutualiste au niveau national, la MGPAP et grâce à ses performances de développement, la diversification et proximité des prestations, a réussi un rayonnement sans précédent aux niveaux africain et international dans les domaines de la mutualité, la couverture de la santé et de la protection sociale. Elle a, ainsi, remporté la présidence de l’Union africaine de la Mutualité pour la troisième fois consécutive en 2017.

    Les performances de la Mutuelle Générale et ses actions au niveau africain notamment le partage de son expérience et son savoir-faire et la formation des cadres mutualistes africains, lui ont permis d’être élue vice-présidente en charge de l'Afrique et du Moyen-Orient au sein de la Commission technique de la « Mutualité » de l’AISS en 2017.

    En plus d'être un membre fondateur de l'Union Mondiale de la Mutualité (UMM), la MGPAP a été élue vice-présidente de cette organisation internationale, ouverte non pas uniquement sur les organisations mutualistes opérant dans le domaine de la santé mais également celles oeuvrant dans les domaines sociaux, économiques et productifs.

    HA/APA

    Réagir à cet article