à l'instant

    Mali-Presse-Revue

    Le Premier ministre en vedette dans la presse malienne

    APA- Bamako (Mali) –

    La visite du Premier ministre, le week-end dernier à Mopti dans le centre du Mali, fait encore ce mardi la vedette dans les quotidiens du pays qui reviennent notamment sur les annonces faites à cette occasion par le chef du gouvernement.

    Ainsi dans une manchette où l’on voit une photo du Premier ministre, Soumeylou Boubèye Maiga, passant en revue des troupes, l’Indépendant affiche : ‘’Offensive gouvernementale contre le péril djihadistes et l’insécurité au centre du pays : 4 000 hommes déployés et plus d’un demi-milliard de francs CFA à mobiliser pour la sécurisation.’’

    Et le journal d’ajouter que le Premier ministre ‘’ a réaffirmé sa volonté de venir à bout du phénomène de l’insécurité avec une occupation effective de l’espace pour ne laisser aucune portion aux groupes terroristes’’.

    Le quotidien l’Indicateur du renouveau, lui, titre sur un autre aspect de cette visite en affichant ces propos du Premier ministre : ‘’Si la présidentielle n’était pas tenue à date, personne n’aurait la base juridique pour diriger le Mali.’’

    Pour sa part, Le Combat se pose cette question : ‘’en fixant le 1er tour de la présidentielle au 29 juillet 2018 : Soumeylou Boubèye Maigga a-t-il mis fin à toutes les supputations ? ‘’. En effet, lors de sa visite, le Premier ministre a annoncé cette date pour l’élection présidentielle.

    Dans son éditorial intitulé ‘’Devoir de réserve’’, le Pays estime que ‘’ Le premier ministre a le devoir de réserve pour ne pas mettre les groupes armés non signataires de l’accord dans le parfum des dispositions prises par le gouvernement pour reconquérir les parties du pays hors contrôle.’’

    Toujours en politique, le quotidien le Républicain rend compte de la visite du président du Parti pour la renaissance nationale (PARENA), Tiébilé Dramé, à Kéniéba dans le l’ouest du pays. Interrogé sur sa candidature à l’élection présidentielle, M. Dramé a indiqué : ‘’Ma candidature n’est pas la question la plus importante, ce qui est capital aujourd’hui est d’unir nos forces pour changer le régime en place.’’

    Revenant sur la présidentielle, l’Indicateur du renouveau titre : ‘’Mercredi de tous les dangers à l’ADEMA’’.

    L’ADEMA, c’est l’ancien parti au pouvoir et le journal, analysant ses visées sur la présidentielle,  écrit : ‘’Le CE (comité exécutif) de l’Adéma organise ce mercredi une réunion cruciale sur la décision de sa conférence nationale d’aligner un candidat interne pour la présidentielle. Mais, comme en 2002, les rangs sont dispersés à ce sujet. Il y a ceux qui veulent d’une candidature propre ; il y a les partisans du soutien politique au président sortant au cas où il serait candidat et il y a les indécis.’’


    AD/cat/APA

    Réagir à cet article