à l'instant

    Sénégal-Télécoms-Concurrence

    La concurrence sauvage peut nuire aux petits opérateurs de télécoms (Expert)

    APA-Dakar (Sénégal)

    La concurrence sauvage entre les différents opérateurs peut, à court terme, bénéficier aux consommateurs, mais en même temps elle risque de provoquer la faillite des petits opérateurs, a déclaré mercredi à Dakar, le directeur de la société TACTIKOM, Pape Gorgui Touré.

    S’exprimant lors de la présentation d’une étude menée sur l’impact des nouvelles applications sur les outils traditionnels de communication (Facebook, WhatsApp, Skype, Viber…), il a expliqué que les ressources générées par la compétition sauvage ne vont plus permettre ni le renouvellement ni l’augmentation de capacités dont les opérateurs ont besoin pour pouvoir communiquer.

    Cela aura pour conséquence, la dégradation du service et la disparition précipitée des opérateurs les plus fragiles, occasionnant ainsi une réduction de la compétition à « un pot de chagrin ».

    « Vous savez qu'à partir du moment où la concurrence est ouverte, les tarifs ne sont pas réglementés par l’Etat, mais qu’il n’y a plus de véritables compétition, les prix vont monter en flèche. Et le consommateur en sera le premier affecté », a précisé le directeur de la société TACTIKOM, Pape Gorgui Touré.

    C’est pourquoi, il a appelé à repenser le marché afin de maîtriser ces nouvelles applications qui « échappent au contrôle de tous les acteurs » et permettre en même temps la « délimitation des marchés pertinents ».


    ARD/te/APA

    Réagir à cet article