à l'instant

    • Congo : deux mois de délestage à Brazzaville et Pointe-Noire

      APA-Brazzaville (Congo) De notre correspondant : Léon Charles Moukouri - — Brazzaville et Pointe-Noire, les deux plus grandes villes du Congo, subiront, du 21 octobre au 5 décembre 2018, des délestages accentués pour cause de travaux dans la Centrale à ga...

    • Cameroun : imbroglio dans le projet de reprise de la BICEC par le...

      APA-Yaoundé (Cameroun) De notre correspondant : Félix Cyriaque Ebolé Bola - — Le tribunal de première instance de Douala, la métropole économique du Cameroun, statuera jeudi sur le recours en annulation, introduit par un groupe de nationaux, de la reprise de...

    • Gabon : un budget 2806,9 milliards de FCFA prévu pour 2019

      APA – Libreville (Gabon) De notre correspondant : Isaac Mackanga – — Le gouvernement gabonais prévoit pour l’exercice 2019 un budget d’un montant de 2806,9 milliards de FCFA, contre 2918,5 milliards de FCFA pour l’année en cours, soit une baisse de...

    Sénégal-JOJ-Réaction

    JOJ 2022 : Macky Sall veut une mobilisation des Sénégalais

    APA-Dakar (Sénégal) Par Oumar Dembélé

    Le président sénégalais Macky Sall a appelé jeudi ses compatriotes à « se mobiliser » pour la « réussite » de l’organisation des Jeux olympiques de la jeunesse (JOJ) de 2022 que les membres du Comité international olympique (CIO) ont « unanimement » confié à leur pays, le 07 octobre 2018 à Buenos Aires (Argentine).

    « J’appelle l’ensemble de me compatriotes à se mobiliser, à faire de ce choix leur choix personnel et à considérer d’ailleurs qu’au-delà du Sénégal, c’est toute l’Afrique qui a été choisie », a lancé Macky Sall dans un entretien avec Sud Quotidien (privé).

    « Je vois que cela a été décidé parce que simplement le CIO a estimé que l’olympisme qui était marqué par les cinq anneaux qui représentent les cinq continents jusque-là n’avait pas encore donné la chance au cinquième continent qui est le continent noir d’organiser des jeux sur son sol », a précisé le chef de l’Etat, soulignant ainsi que c’est une « responsabilité confiée à l’ensemble des Sénégalais », et plus généralement à tous les Africains.

    « C’est comme ça que j’ai lu aujourd’hui, avec beaucoup d’émotion, le témoignage d’une grande athlète comme Nawal El Moutawakel (Maroc), qui a dit qu’elle attendait depuis longtemps ce rêve qui vient de se réaliser », a dit Macky Sall comme pour illustrer ses propos sur le soutien africain.

    Il a également indiqué que des athlètes kenyans et des dirigeants botswanais ainsi que des pays comme l’Afrique du Sud et le Nigéria « ont tellement plaidé pour le Sénégal ».

    Pour lui ainsi, il n’y a aucun doute que son pays sera prêt sur le plan logistique pour accueillir cette compétition qui va drainer « 4000 jeunes, environ 800 officiels » venant du monde entier. « Nous ne pouvons pas avoir une ambition d’émergence et ne pas répondre à certains critères », a-t-il déclaré.

    « Bientôt, nous aurons en 2021, le forum mondial de l’eau. C’est plus de 10.000 personnes. Nous aurons dans la même année la réunion du Focac (Forum Chine-Afrique) et nous aurons les JO de la jeunesse. Donc le pays doit se mettre aux normes très rapidement », a dit le président Sall, rassurant ainsi sur le poids de son pays à accueillir les JOJ de 2022.

    Les compétitions et autres activités des JOJ de 2022 se dérouleront dans trois villes sénégalaises : la capitale historique de Dakar, la nouvelle ville de Diamniadio et la ville côtière de Saly.


    ODL/te/APA

    Réagir à cet article