à l'instant

    Sénégal-Universités-Concours

    GAINDE Start’up Challenge 2018 : les organisateurs satisfaits du déroulement du concours

    APA-Dakar (Sénégal)-

    Mouhamed Diouf, le directeur des études, de la gestion des projets et de l'innovation de GAINDE 2000 s'est dit satisfait de l'organisation du concours GAINDE Start’up Challenge 2018.

    « Nous ressentons de la fierté parce que toutes les écoles visitées nous ont donné des motifs de satisfaction. Le concours a suscité beaucoup d’espoir chez les étudiants. L’initiative de GAINDE 2000 a réellement un impact sur ces écoles et cela nous comble », a indiqué Mouhamed Diouf.

    Il s'exprimait en marge d’une tournée effectuée mardi et mercredi au niveau des écoles d’enseignement supérieur ayant participé à l’édition 2018 du concours GAINDE Start’up Challenge.

    Poursuivant, M. Diouf a affirmé que l’objectif de ces visites consiste « à prendre note des probables difficultés d’ordre organisationnel ou communicationnel rencontrées par les participants durant tout le processus. »

    A en croire Mouhamed Diouf, GAINDE 2000, respectant la norme ISO 9001, qui prône la qualité, a voulu recueillir les impressions des étudiants ainsi que de leurs encadreurs pour « apporter les améliorations nécessaires dans l’organisation de ladite compétition. »

    Du côté des écoles ayant reçu la visite de l’équipe de GAINDE 2000, une remarque est la mieux partagée. Elle a trait à la communication. « A l’avenir, nous souhaitons que la communication soit mieux gérée pour faciliter la bonne compréhension du thème sur lequel porte le concours », a fait savoir un étudiant.

    A la fin de la tournée, Mouhamed Diouf a tiré un bilan positif. « Les institutions d'enseignement supérieur ont la ferme volonté de nous accompagner dans cette démarche parce qu'elles savent que nous travaillons pour elles. Nous œuvrons pour parfaire l'éducation donnée aux jeunes dont certains bénéficient de notre incubation afin de développer leurs projets innovants », a-t-il soutenu.


    OKF/te/APA

    Réagir à cet article