à l'instant

    • Congo : deux mois de délestage à Brazzaville et Pointe-Noire

      APA-Brazzaville (Congo) De notre correspondant : Léon Charles Moukouri - — Brazzaville et Pointe-Noire, les deux plus grandes villes du Congo, subiront, du 21 octobre au 5 décembre 2018, des délestages accentués pour cause de travaux dans la Centrale à ga...

    • Cameroun : imbroglio dans le projet de reprise de la BICEC par le...

      APA-Yaoundé (Cameroun) De notre correspondant : Félix Cyriaque Ebolé Bola - — Le tribunal de première instance de Douala, la métropole économique du Cameroun, statuera jeudi sur le recours en annulation, introduit par un groupe de nationaux, de la reprise de...

    • Gabon : un budget 2806,9 milliards de FCFA prévu pour 2019

      APA – Libreville (Gabon) De notre correspondant : Isaac Mackanga – — Le gouvernement gabonais prévoit pour l’exercice 2019 un budget d’un montant de 2806,9 milliards de FCFA, contre 2918,5 milliards de FCFA pour l’année en cours, soit une baisse de...

    Sénégal-Monde-Climat-Economie

    Changements climatiques : 350 milliards de dollars perdus par an dans le monde (expert)

    APA-Dakar (Sénégal) Par Edouard Touré

    Les changements climatiques ont fait perdre annuellement à l’économie mondiale 350 milliards de dollars US entre 2000 et 2018, a indiqué mardi à Dakar, Ibrahima Traoré, expert environnement de la Direction de l’environnement et de la finance climat (DEFC) de la Banque ouest africaine de développement (Boad).

    « De 2000 à 2018, les changements climatiques ont fait perdre annuellement à l’économie mondiale 350 milliards de dollars US », a notamment dit M. Traoré.

    Il faisait une présentation à l’occasion d’un atelier d’informations sur « la stratégie d’engagement de la BOAD en matière de finance climatique » à l’intention des journalistes et des collectivités territoriales.

    Poursuivant, Ibrahima Traoré a souligné que pour l’année 2018, ce sont 950 évènements extrêmes liés aux changements climatiques qui ont été répertoriés.

    « Au cours de la même année, les changements climatiques ont également fait 40 millions de déplacés », a-t-il ajouté.

    Pour aider les membres de la Banque ouest africaine de développement (BOAD) à faire face aux changements climatiques, il a dit que l’institution bancaire s’active dans la mobilisation de fonds verts, notamment auprès du Fonds de l’environnement mondial (FEM) et du Fonds d’adaptation.

    « Ce qui fait que nous avons pu à la date d’aujourd’hui mobiliser 45 à 50 milliards FCFA pour les pays membres de la BOAD », a conclu Ibrahima Traoré.


    TE/APA

    Réagir à cet article